Calendrier des activités


Maisons > Parcs et jardins


Centre d’interprétation historique de Sainte-Foy

Centre d’interprétation historique de Sainte-Foy - Parcs et jardins

Le Centre d’interprétation historique de Sainte-Foy, qui occupe l’ancien presbytère de la paroisse de Notre-Dame-de-Foy, fait partie intégrante du site historique de la Visitation. Le site comprend également les vestiges de l’église paroissiale (détruite par un incendie en 1977), la sacristie, un charnier en pierre et la partie ancienne du cimetière ainsi que des jardins. Lieu de mémoire, il allie le souvenir du noyau paroissial et le rôle qu’il a tenu dans l’histoire de la communauté, qui a prospéré pendant trois siècles pour devenir la ville de Sainte-Foy.

Des aménagements paysagers mettent l’ensemble en valeur. Le premier, situé au sud de l’église, s’inspire du modèle d’un jardin conventuel du 17e siècle, avec ses deux sentiers formant une croix, dotés au point de rencontre central d’un bassin rempli d’eau, symbole de vie. Un canal amenant l’eau du bassin vers un deuxième, situé à un niveau inférieur, fait référence à une ancienne source dont le parcours aurait influencé le premier découpage cadastral. Un autre sentier traverse le jardin en diagonale pour se diriger vers l’entrée des bâtiments et le cimetière. Des arbres fruitiers et des parcelles réservées aux plantes utilitaires ou décoratives rappellent les types de cultures pratiquées par les communautés religieuses.

Du côté nord, la forte dénivellation du terrain accentue le caractère imposant de l’ensemble institutionnel, qui domine le chemin Sainte-Foy. Quelques arbres adultes, des rangées d’arbustes et des plates-bandes de fleurs agrémentent le terrain gazonné. C’est là qu’on retrouve la cloche de l’église et la croix placée autrefois au sommet du clocher.

La nef à ciel ouvert accueille aujourd’hui un parc où un pavage évoque les différents lieux de culte qui se sont succédé à cet endroit. Un socle de pierre surmonté d’un arbre, symbole religieux aux multiples significations, indique l’emplacement du dernier autel.